Avez-vous un “pourquoi” fort?

La grande majorité des gens que je rencontre et qui sont ouverts au développement personnel me parlent de ce malaise. Ils me confient avoir des objectifs, mais ils vivent toutes sortes de difficultés à les atteindre, et ce, malgré leurs bonnes intentions.

Une jeune femme, entres autres, me disait avoir lu de nombreux livres sur le sujet du développement personnel et, pourtant, elle n’avait toujours pas obtenu les résultats escomptés. Un homme me racontait que, lorsqu’il entreprenait de nouveaux projets, il se décourageait et abandonnait régulièrement, sans vraiment savoir comment garder sa motivation et, surtout, sa persévérance et sa détermination.

Il est bien évident qu’avec des échecs à répétition, nous nous décourageons assez vite, et en « bonus » nous pouvons nous retrouver dans une situation émotionnelle pire qu’avant d’avoir « essayé » quoi que ce soit. Ce qui explique peut-être la raison pour laquelle si peu de gens essaient! « Les seuls qui n’échouent pas sont ceux qui ne font rien », disait Roosevelt.

Est-ce que cela signifie que les gens qui réussissent tout ce qu’ils entreprennent sont surhumains? Ont-ils de meilleures relations d’affaires? plus d’argent, plus de talent? Non. Ils ont tout simplement un « pourquoi » très fort.

Pour réussir tout ce que vous voulez entreprendre, vous devez avoir une idée précise de ce que vous voulez accomplir. Habituellement, la plupart des gens ont un ou des objectifs assez clairs et définis.

Ensuite, vous devez passer à l’action. Accomplir les tâches, petites et grandes, qui vous rapprochent de votre but. Là encore la majorité des gens savent ce qu’il faut faire, c’està-dire passer à l’action. Rares sont ceux qui croient qu’il est possible d’atteindre ses objectifs sans passer à l’action. Là où ça se gâte, c’est au troisième point: la persévérance et la détermination.

Ce troisième point est si décourageant que souvent on ne commence même pas un projet ou une action, sachant qu’après avoir défini l’objectif et l’action initiale, on sera confronté à notre… détermination. Un obstacle, deux ou trois? Il est très probable qu’il y en aura.

Et c’est ce qui freine la majorité des gens qui n’osent pas ou abandonnent souvent avant même d’avoir commencé, que ce soit conscient ou pas. L’abandon ou la procrastination sont directement liés à notre manque de détermination. Et d’où vient cette détermination? D’un « pourquoi fort ».

Extrait de la série de livres: Tout pour réussir de Yannick Therrien

Commentaires