On ne vient pas au monde « enfant-roi »

post

Un enfant vient au monde avec son bagage génétique et dans l’entourage que le destin lui a réservé. De là, il n’en revient qu’aux deux personnes qui ont contribué à sa conception de décider de la façon dont il sera élevé.

L’enfant, lui, subira. Ce qui me ramène à « la plus grande responsabilité au monde », celle d’être parent. Et, paradoxalement, à l’absence totale de guide pour ce rôle, à part ses propres parents et les outils que nous avons pu trouver pour nous aider, que ce soit à travers les quelques classes parentales de base, les livres ou les autres types d’information. Les psychologues expliquent que les caractéristiques suivantes peuvent apparaître chez les enfants présentant le syndrome de l’enfant-roi:

le manque de confiance en lui-même;

le repli sur lui-même;

le narcissisme;

la pensée magique;

l’égoïsme;

les difficultés à s’intégrer dans la société;

la tyrannie;

la violence.

On dit que, contrairement à ce que pourraient croire les parents qui donnent tout ce que leurs enfants demandent, ceux-ci perdent l’habileté à affronter les obstacles. On aplanit tout sur son passage, conséquemment l’enfant développe un manque de confiance en lui face aux difficultés. Il essaie de régler les problèmes par la violence et/ou le mensonge. L’enfant-roi a l’habitude d’être le centre d’attraction, d’où une vision déformée du monde. Égoïsme, tyrannie et incapacité d’avoir un vrai respect pour les autres et des relations normales.

Les parents qui pensent vivre une situation semblable sont invités à consulter un psychologue ou un professionnel de la santé qui pourra les aiguiller dans la bonne direction. Il faut du courage pour faire les démarches de consultations professionnelles et c’est justement ici que commence la preuve d’amour inconditionnel pour votre enfant. Faites-le pour lui.

Parce qu’il est difficile, voire impossible, d’aborder le sujet avec son conjoint ou son ex-conjoint, vous aurez donc intérêt à inviter un parti neutre dans l’équation. Il existe encore le préjugé préhistorique que consulter un psychologue est un signe de faiblesse, alors que je crois que le fait de consulter un professionnel, peu importe sa pratique, est plutôt un signe de sagesse. C’est dépassé de croire qu’une seule personne peut avoir les réponses à tous les défis.

Le Dr Phil est assez radical dans son point de vue sur la manipulation émotive des enfants. Il parle de la surcompensation affective comme de l’une des formes les plus insidieuses de violence envers les enfants. « N’oubliez pas», dit-il, «Que la tâche principale, en tant que parent, est de préparer votre enfant pour la façon dont le monde fonctionne vraiment. En société, vous n’allez pas toujours obtenir ce que vous voulez. Vous serez mieux préparé et autonome si vos parents ont pris le temps de se concentrer à vous préparer dès le plus jeune âge à cette réalité. Si votre relation parent/enfant est basée sur les biens matériels, votre enfant n’aura pas la chance de vivre un amour inconditionnel. Soyez un bon modèle. Nous ne sommes pas la seule influence des enfants dans notre vie, donc aussi bien être la meilleure influence. Vous n’avez pas besoin d’acheter des biens matériels afin de créer un lien. Faites attention de ne pas envoyer le message qu’un manquement émotif se guérit par un arrêt au centre commercial. »

Toujours selon le Dr Phil, votre travail en tant que parent est de préparer votre enfant à réussir à l’école et à interagir de manière constructive en société. Si l’âge le permet, ayez une conversation sur ce qu’il définit comme ses valeurs, son intelligence, sa créativité, sa bienveillance. Distinguez la motivation « intrinsèque » et « extrinsèque ».

La motivation intrinsèque est quand les gens font des choses parce qu’ils se sentent fiers d’eux-mêmes. Ils éprouvent un sentiment d’accomplissement personnel. Tandis que la motivation extrinsèque est lorsqu’une personne fait quelque chose parce que la motivation provient de l’extérieur. Par exemple, votre enfant reçoit de l’attention, de l’argent, un jouet ou un privilège quand sa tâche est accomplie.

Si vous êtes toujours à gratifier votre enfant avec des choses matérielles, il ne pourra jamais s’automotiver et comprendre les joies de ce qu’est la fierté.

Commentaires